Le cadrage émotionnel

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Non classé

Comme vous l’avez peut-être remarqué, les deux problèmes (1 et 2) sont identiques sur le plan statistique.

Dans les deux cas, vous avez, au total, 1 chance sur 10 de gagner 95 euros et 9 chances sur 10 de perdre 5 euros.

  • Un individu rationnel ne ferait pas la différence entre les deux paris car ce qui les distingue, c’est la façon dont elles sont présentées et non l’espérance de gains [1]
  • Pourtant, expérimentalement, le pari 2 obtient généralement davantage de réponses positives.
  • Pour quelle raison ?

  Un résultat négatif semble beaucoup plus facile à accepter lorsqu’il est présenté sous la forme d’un billet de loterie non gagnant que sous la forme d’un pari perdu.

  La présentation des paris joue sur le processus de décision en mobilisant les émotions. En général, les pertes (pari 1) appellent des sentiments plus négatifs que les coûts (loterie 2).

 Ce résultat est à mettre en lien avec ce qu’on appelle l’aversion à la perte.

 [1] L’agent économique est conséquentialiste : la seule chose qu’il prend en compte dans son calcul, ce sont les conséquences en termes de gains ou de pertes. La présentation ne rentre pas en ligne de compte dans sa décision.