Le rôle de l’émotion dans la pratique de la recherche

Le rôle que les émotions ont dans la motivation des chercheurs est reconnu de façon consensuelle par les praticiens eux-mêmes. Sur le plan épistémologique, les émotions ont ainsi un impact déterminant sur le « contexte de la découverte » de la connaissance. Tout autre cependant est le point de vue selon lequel les émotions participent du « contexte de la justification » du savoir, qui interroge la pertinence et l’exactitude des concepts ou des preuves donnés par la science. La question est de savoir dans quelle mesure les émotions modifient, au-delà de l’aspect « motivation », le déroulement du processus de recherche. Pour répondre à cette question, il est nécessaire de revenir sur les fondements de l’objectivité et de la recherche de la vérité qui caractérisent les fondements de la science moderne.

Documents joints

PDF - 360.3 ko
PDF - 360.3 ko