L’effet de présentation

L’effet de présentation indique une tendance naturelle à modifier notre jugement ou notre comportement en fonction de la façon dont l’information nous est présentée.

Pour le psychologue, il s’agit d’un trait marqué et puissant du comportement humain.

En revanche, selon la théorie économique standard du choix rationnel, seules les conséquences de nos choix ont une incidence sur notre décision.

  • Ainsi, par exemple, ce qui m’importe dans une décision X ou Y, ce sont les perspectives de gains qui y sont asoociées et non son libellé.
  • Que la décision X ou Y implique de « coopérer », de « respecter un accord » ou au contraire de le « dénoncer » n’aura aucune incidence sur mon choix. [1]
  • En bref, les mots ne comptent pas car ils font partie du contexte et ne rentrent pas en ligne de compte dans le processus de décision.

De nombreuses expériences menées par Daniel Kahneman et Amos Tversky ont cependant montré que le contexte avait une influence importante sur nos jugements, nos estimations et, en conséquence, sur la prise de décision.

  • Pour les économistes, cependant, la prise en compte de « l’effet de présentation » est délicate.
  • Sur le plan théorique, cet effet implique en effet que les préférences des individus dépendent elles-mêmes du contexte alors que la théorie standard repose justement sur une propriété d’invariance et de stabilité des préférences.
  • En économie expérimentale, de nombreuses études intègrent désormais le contexte et montrent la pertinence de cet effet.

[1] X ou Y peuvent représenter par exemple le choix d’un joueur dans un dilemme du prisonnier.