La tyrannie du choix

Avec ce remarquable essai [1], la sociologue et philosophe Renata Salecl nous invite à repenser ce qui a été hissé au rang d’idéologie dominante : la liberté que nous aurions de choisir dans tous les domaines de la vie quotidienne [2].

  • Notre société moderne et individualiste nous fait croire que nous maitrisons tous les aspects de notre vie.
  • Il en résulte une frustration et un sentiment d’échec lorsque les choses nous échappent. Dès lors, ce que nous prenons pour de la liberté devient une aliénation.
  • Et, ce sont finalement la surprise et l’imprévu (et non la rationalité) qui attestent notre liberté.

Une pensée à méditer pour les économistes rationalistes...


[1] La tyrannie du choix a été publiée aux éditions Albin Michel en 2012.

[2] Comme, par exemple, la consommation, la mode, l’apparence, l’univers professionnel mais aussi la procréation ou la vie amoureuse.