La colère favorise-t-elle le sens de l’équité ?

Dans cet article, nous étudions l’impact des émotions induites comme la colère ou la joie sur la décision économique dans un contexte de négociation.

  • Nous utilisons le jeu expérimental de l’ultimatum dans lequel un joueur A fait une offre à un joueur B qui peut soit l’accepter (auquel cas les gains des joueurs sont conformes à la proposition de l’offreur) soit la refuser (auquel cas les deux joueurs ne gagnent rien).
  • Pour susciter, avant le début du jeu, des émotions positives ou négatives, les sujets visionnent un extrait de film comique ou révoltant.
  • Les résultats expérimentaux indiquent que des participants soumis à des émotions négatives comme l’indignation ou la colère rejettent significativement davantage des offres inéquitables que des sujets qui ressentent des émotions positives, comme la joie ou l’excitation.

Documents joints

Emotion et prise de décision
Emotion et prise de décision