Les français sont-ils plus malheureux que les autres ?

Dans le palmarès mondial du bonheur (comprenant 155 pays recensés), la France apparaît à la 44ème place...

Loin derrière les pays scandinaves : Danemark (1), Finlande (2), Suède (3), Pays-Bas (4)...

Et derrière également des pays comme le Canada (8), Israël (8), le Panama (12), l’Autriche (16), la Belgique (16), le Mexique (18), la Colombie (26), ou encore l’Allemagne (33) ou l’Italie (40).

  • La position française semble paradoxale : pourquoi donc les français se déclarent-ils moins heureux en moyenne que les Islandais, les américains, les Jamaïquains, les Suisses, les Brésiliens ou encore les tchèques ?
  • Certains travaux sur l’économie du bonheur montrent que les français vivant à l’étranger sont plus malheureux que les autres Européens habitant à l’étranger. A l’inverse, les immigrés ne sont pas moins heureux en France que dans d’autres pays. Le mal-être français ne dépendrait donc pas uniquement de critères objectifs.
  • Faut-il alors incriminer les dysfonctionnements dans la sphère du travail, une "mentalité" française plus austère ou bien d’autres facteurs culturels ?