L’effet de disposition

Sur les marchés financiers, l’effet de disposition indique la tendance des investisseurs à vendre trop tard des actifs qui subissent des pertes, en contradiction avec les nouvelles informations sur les rendements des titres [1].

  • Les investisseurs sont réticents à la concrétisation d’une perte dans la mesure où celle-ci fournit un « élément de preuve que leur décision initiale était erronée ».
  • En vendant l’actif, ils sont amenés à admettre cette erreur de jugement vis-à-vis des autres (leur conjoint ou l’administration fiscale) ou vis-à-vis d’eux-mêmes.

Retarder la vente est donc une stratégie qui permet temporairement d’éviter la sensation désagréable liée au regret.

- Dans les salles de trading, les investisseurs professionnels mettent en place des techniques préventives pour contrecarrer leur aversion à la perte, comme, par exemple, des ordres de ventes automatiques lorsque les pertes dépassent un certain montant (« stop-loss orders »).


[1] Shefrin H. et Statman M. [1985], « The disposition to sell winners too early and ride loosers too long : Theory and evidence », Journal of Finance 40, n°3, p. 777-790.

Les affects