L’effet d’ancrage

En vous posant la question précédente [1], on donne volontairement une ancre à partir de laquelle vous étalonnez votre réponse à la seconde question [2].

  • Comme 400 mètres, c’est a priori une hauteur très élevée, il s’agit d’un « ancrage haut ».
  • Dans ce cas, en moyenne, les visiteurs du parc indiquent une hauteur égale à 278 mètres.

Les réponses des individus sont bien différentes lorsque l’ancrage est bas  : “La taille du plus grand séquoia est-elle supérieure ou inférieure à 60 mètres ?”

La réponse moyenne est alors de 93 mètres seulement [3] !

On peut ainsi mesurer l’effet d’ancrage.

  • L’indice d’ancrage correspond au ratio des deux différences (278-93)/(400-60) exprimé sous forme de pourcentage : 55% [4].
  • Des valeurs similaires ont été observées pour de nombreux phénomènes similaires, même lorsque le chiffre qui modifie le processus d’évaluation est complètement arbitraire.

[1] "La taille du plus grand séquoia est-elle supérieure ou inférieure à 400 mètres ?"

[2] “Quelle est la taille du plus grand séquoia ?”

[3] Et pour ceux que cela intéresse, le plus grand séquoia mesure environ 120 mètres.

[4] La mesure de l’ancrage serait de 100% si les gens adoptaient l’ancre comme estimation, et nulle s’ils n’en tenaient pas compte.

Levez l’ancre !