L’ancrage

L’heuristique d’ancrage survient lorsque les individus tiennent compte d’une valeur numérique arbitraire pour estimer une quantité quelconque inconnue [1].

  • Par exemple, si on vous demande si Jules César avait plus de 105 ans à sa mort, vous finirez par lui donner un âge plus élevé que si la question d’ancrage avait évoqué son décés à 35 ans.
  • De même, lorsque vous réfléchissez à ce que vous devrez payer pour une maison, vous serez (très) influencés par le prix de départ affiché.
  • De façon équivalente, le prix d’achat d’un bien proposé à 99.90 euros seulement sera perçu comme étant bien moins cher que celui proposé à 100 euros.
  • Sur les marchés financiers, on observe des résistances à la hausse ou à la baisse d’un indice (comme le CAC40) ou de certaines actions. L’évocation de ces seuils (plafonds ou planchers) est une preuve du rôle de l’ancrage sur ces marchés [2].

Dans le mécanisme de l’ancrage, le chiffre (même arbitraire) compte dans le processus d’évaluation.


[1] Pour tester directement cette heuristique, reportez-vous à l’énigme suivante.

[2] Par exemple, on dira que le CAC40 est passé sous le seuil psychologique des 3000 points ou qu’il a franchi la barre des 3500 points !