Les décisions absurdes II

Il y a dix ans, Christian Morel publiait "Les décisions absurdes. Sociologie des erreurs absurdes et persistantes.", un bel ouvrage qui soulignait les dysfonctionnements les plus extravagants associés au processus de décision [1].

Christian Morel poursuit son investigation sur le terrain en publiant « Les décisions absurdes II - Comment les éviter » [2].

  • Morel esquisse, dans une version plus optimiste, ce qu’il appelle les "métarègles de la fiabilité" - formation aux facteurs humains, absence de punition des erreurs, hiérarchie restreinte impliquée, processus d’avocat du diable, etc. - qui conduisent à l’efficacité de la prise de décision.
  • Le sociologue plébiscite également une vision procédurale de la raison, dans la lignée de Herbert Simon, à laquelle il oppose la rationalité substantielle chère à l’économiste orthodoxe [3].
  • Un ouvrage passionnant qui vous emmène au cœur du fonctionnement décisionel des sous-marins nucléaires, des porte-avions de la Marine américaine ou encore des blocs opératoires hospitaliers.

[1] L’ouvrage a été réédité en 2004 dans la collection Folio, Gallimard.

[2] Aux éditions Gallimard, Collection Bibliothèque des Sciences Humaines, 2012.

[3] « La rationalité substantielle consiste à examiner scientifiquement un sujet. Toutes les dimensions et tous les éléments sont pris en compte, grâce à la méthode analytique et déductive. Un grand nombre de sujets échappe à cette rationalité parce que l’indétermination y est trop grande ou que l’esprit humain ne peut tout considérer » Morel (op. cit., p. 221).

Les ouvrages