Psychologie positive

L’essentiel de la psychologie sociale ou de la psychologie clinique porte sur l’observation des dysfonctionnements des comportements de l’individu ou sur l’étude de ses incapacités au regard de la rationalité : les biais, les erreurs d’interprétation, les limites cognitives, les décisions absurdes, etc.

Au début des années 2000, cependant, s’est imposée une nouvelle conception de l’individu au travers de ce qu’on appelle la “psychologie positive”.

  • Le site proposé par Jacques Lecomte, docteur en psychologie et auteur de plusieurs ouvrages dans le domaine, aborde de nombreuses notions qui intéresseront les économistes : l’altruisme, la coopération, la confiance, le bonheur, le sentiment de justice, mais aussi la gratitude, la résilience ou encore l’empathie.
  • Le site propose notamment un recensement très riche de la bibliographie récente sur les différentes notions évoquées.