James Mill

James Mill (1773-1836), autodidacte et journaliste, fût à la fois économiste, historien et "psychologue" [1].

  • James Mill est également connu pour l’éducation drastique qu’il imposa à son fils, John Stuart Mill, que son fils évoquera lui-même plus tard en compilant son autobiographie.
  • En tant que psychologue, James Mill étudia en particulier les concepts de conscience, de mémoire, d’abstraction, de plaisir ou de raisonnement. Il traita de la distinction entre la sensation et la perception, une question psychologique classique qui recevait l’attention des philosophes de son époque.

De son point de vue, l’économie se distingue cependant clairement de la psychologie. L’économie politique traite en effet de l’accumulation et de la production des richesses.

  • On retrouve cependant chez Mill l’idée d’un désir de jouissance qui n’est jamais à satiété.
  • James Mill pensait également que les gens préfèrent l’accomplissement de leur désir instantané et sous-estiment l’utilité que procurent les biens futurs, ce qui préfigure la notion aujourd’hui centrale de préférence pour le présent.

[1] Voir K. Wärneryd, Economics and Psychology : Economics Psychology according to James Mill and John Stuart Mill, Journal of Economic Psychology, 2008, 777-791.