Le poids des incitations

Comme beaucoup d’autres participants, vous avez probablement indiqué une valeur bien supérieure à celle prédite par la rationalité économique (soit 180 €).

  • Votre choix se situe peut-être entre 250 et 300 €.
  • Dans ce cas, votre stratégie se révèle gagante en termes de gains si votre partenaire a adopté un comportement similaire [1].

Dans ce jeu, cependant, l’écart entre la prédiction théorique et le comportement observé en laboratoire n’est pas systématique.

Votre choix aurait ainsi probablement été différent si le montant de la pénalité/récompense avait été nettement plus élevé [2].

Les résultats obtenus par Capra et ses collègues (voir le portfolio ci-dessous) [3] [4] montrent ainsi que :

  • pour des petites valeurs du taux de pénalité/récompense, les joueurs sont prêts à prendre le risque d’avoir l’estimation la plus haute.
  • en revanche, un niveau élevé de pénalité/récompense renforce nettement l’incitation du joueur à proposer une requête en dessous de celle anticipée pour son partenaire [5].

Les résultats expérimentaux montrent ainsi que les incitations modifient les croyances des sujets ainsi que leur aptitude à la coordination.


[1] Pour confirmer ce résultat, effectuez en ligne l’expérience proposée sur la plateforme expérimentale de l’Université de Virginie (c’est sans aucun risque) en cliquant ici.

[2] Par exemple, si la pénalité/récompense était égale à 180€.

[3] Capra, Goeree, Gomez et Holt (1999) "Anomalous Behavior in a Traveler’s Dilemma ?, American Economic Review, vol. 89, n°3, p. 678-690.

[4] Dans leur expérimentation, le gain s’étalonne de $0.80 à $2.00 et la pénalité/récompense correspond à $0.10.

[5] Dans ce cas, la convergence vers la solution d’équilibre (à $0.80) se fait spontanément (voir le graphique dans le portfolio).

Portfolio

Les résultats expérimentaux du dilemme du (...)