Le passager clandestin

Le jeu du bien public correspond à un dilemme social au même titre que le dilemme du prisonnier. La solution du jeu illustre le comportement du passager clandestin [1].

  • Pour en donner une intuition, supposons que tous les joueurs ont contribué la totalité de leurs jetons dans la cagnotte.
  • Dans ce cas, chaque joueur gagne (2 euros x 0) + (1 euro x 10 X 4) = 40 €.

Maintenant, si sous étiez à la place d’un de ces 4 joueurs et que vous aviez connaissance du comportement de vos trois partenaires, auriez-vous intérêt à placer vos 10 jetons dans la cagnotte commune ?

  • La réponse est non [2] car votre intérêt est en fait de ne rien placer du tout dans la cagnotte [3] et de vous comporter en “passager clandestin” en espérant que les autres joueurs contribueront à votre place.
  • Mais, comme tous les joueurs sont rationnels, chacun anticipe qu’il est préférable de ne pas contribuer. C’est la solution théorique.
  • Chaque joueur se retrouve ainsi avec une somme de (2 euros x 10) = 20 € bien inférieure à la situation coopérative qui permet de produire le bien public.

Dans les études expérimentales réalisées dans le jeu du bien public, on retrouve des résultats similaires à ceux obtenus dans le dilemme : une contribution initiale d’environ 50%, qui décroît progressivement lorsque le jeu est répété, et qui chute drastiquement à la dernière période.


[1] La photo ci-contre qui illustre merveilleusement le passager clandestin est extraite du répertoire des oeuvres de Paul Duchein que vous retrouvez sur ce site.

[2] Par exemple, si vous conservez 5 jetons pour vous, vous gagnez (2 euros x 5) + (1 euro x 10 X 3 + 1 euro x 5) = 45 €.

[3] Auquel cas, vous gagnez le maximum, soit (2 euros x 10) + (1 euro x 10 X 3) = 50 €