La solution de Schelling

La majorité des gens mis dans cette situation pensent en premier lieu à la Tour Eiffel ou bien encore à l’Arc de Triomphe ou à l’une des gares centrales de Paris.

  • Face à un problème qui peut apparaître totalement insoluble de prime abord [1], de nombreuses personnes arrivent ainsi à se coordonner sans information préalable sur le choix de l’autre...

Cet exemple simple met en évidence l’existence de ce que Thomas Schelling (1960) [2] a appelé le point focal, une solution que les participants à un jeu ont tendance à choisir parce qu’elle présente une caractéristique qui la fera choisir aussi par l’autre participant.

  • Dans certains cas, le point focal fait référence à une norme de comportement.

[1] Si l’on considère notamment l’infinité des lieux de rencontre envisageables, une solution théorique est inaccessible.

[2] Schelling, T. C. (1960). The Strategy of Conflict. Cambridge, Massachusetts : Harvard University Press.